La défense rejette la décision du juge concernant le contre-interrogatoire des témoins
© (): Me Knoops l’avocat de Blé Goudé est allé dans le même sens que son confrère, et a qualifié ladite décision ‘ ‘d’ambiguë’’ avec des ‘ ‘incertitudes’’ qui pourront ‘ ‘influencer’’ l’issu du procès.


| Procès | Koaci-04/02/2016

Au sixième jour du procès conjoint de Laurent Gbagbo et Blé Goudé, le juge a rendu une décision sur la procédure du contre-interrogatoire des témoins, qui ont la parole depuis mercredi.


uno Tarfusser a évoqué dans sa décision la notion de la ‘ ‘ question directive’’ visant à vérifier la crédibilité du témoin et son témoignage par l’une des parties.

Autrement dit, la celle qui n’a pas convoqué ce dernier ne devrait pas soumettre les témoins aux questions qui pourraient les déstabiliser.

Une décision rejetée par les avocats des accusés qui selon eux, aura des conséquences sur la suite du procès. En guise de contestation, Ils ont demandé une autorisation d’interjection d’appel.

« Cette décision ne promet pas un procès équitable », a dénoncé Me Emmanuel Altit, avant d’ajouter. « Avec cette décision, la défense est en infériorité par rapport à la partie appelante. Cette décision pourrait infectée l’issue du procès. La chambre d’appel doit se prononcer rapidement sur notre demande d’autorisation, car cela vaut aujourd’hui pour la défense et demain pour l’accusation. »

Me Knoops l’avocat de Blé Goudé est allé dans le même sens que son confrère, et a qualifié ladite décision ‘ ‘d’ambiguë’’ avec des ‘ ‘incertitudes’’ qui pourront ‘ ‘influencer’’ l’issu du procès.

« Que le juge nous autorise à interjeter appel à sa décision », a souhaité ce dernier. « Tant qu’il n’y a pas une ultime décision, ce procès ne serait pas équitable », a indiqué la défense.

L’accusation a opposé un non de recevoir à la demande de la défense, tout en indiquant que l’article 3 des statuts de la chambre trouvait une solution à leurs préoccupations. « Aucune question ne ressort de la défense », a fait remarquer l’accusation et d’ajouter.

« Nous souhaitons souligner que cette question n’affecte pas l’équité de la procédure. La décision de la chambre va dans le sens de la procédure. »

Quant au juge a marqué son indignation face à la défense qui l’accuse de vouloir ‘ ‘biaiser’’ le procès.

« Je voudrais miner le droit de la défense ? », interrogé l’Italien. « Je trouve cela un peu fort », a fait remarquer l’italien , avant de suspendre momentanément l’audience.

A la reprise l’audience a été finalement suspendue et reportée à vendredi à 11 h GMT. L`Accusation a jusqu’à 18h ce jeudi pour faire parvenir ses observations par écrit relatives à la requête de la Défense.

Donatien Kautcha, Abidjan



          
Lus / Vus


Réactions
 



Suivez-nous sur Tweetter
Annonce
 
 
&
Copyright © Ivorian.Net - Presse et Portail d'Informations Générales-2002