Au Mali, des djihadistes présumés arrêtés à la frontière avec la Côte d’Ivoire
© (LeMonde.fr) - Des Maliens, des Mauritaniens et deux personnes en possession de passeports français tentaient de passer, lundi, de la Côte d'Ivoire au Mali
| Terrorisme | Le Monde,BBC -15/07/2015

Dernière mise à jour 14:50 - 15/07/2015

Mali : 20 djihadistes présumés arrêtés

20 personnes suspectées d’être des djihadistes ont été arrêtées hier soir au Mali, dans la ville de Zégoua, près de la frontière avec la Côte d'Ivoire.

Selon le correspondant de la BBC, les suspects transférés hier dans la capitale Bamako seront entendus mercredi.

Ils ont été interpelés alors qu’ils voyageaient dans un car en provenance de la Côte d'Ivoire voisine.

Il s’agit de Maliens, de Mauritaniens et au moins deux Franco-maliens.

Leur identité était en cours de vérification, pour déterminer s'il s'agit réellement de Franco-Maliens ou si les passeports français sont des faux.

Deux sources maliennes, l’une sécuritaire et l’autre proche de l'enquête ont eux également fait état de ces arrestations de djihadistes présumés à Zégoua (environ 460 km de Bamako), première ville malienne après la frontière ivoirienne

Fin juin, le groupe Ansar Dine a revendiqué les attaques contre deux localités du Mali proches de la Mauritanie et de la Côte d'Ivoire, et menacé de s'en prendre à ces deux pays.

BBC

« Au moins quinze présumés djihadistes » ont été arrêtés lundi 13 juillet dans le sud du Mali dans un car en provenance de la Côte d’Ivoire, selon des sources de sécurité maliennes. Parmi eux figurent des Maliens, des Mauritaniens, et certains étaient en possession de passeports français. Leur identité était en cours de vérification pour déterminer s’il s’agit réellement de Franco-Maliens ou si les passeports français sont des faux.

Les arrestations ont été confirmées côté ivoirien, où une source sécuritaire, citée par l’AFP, indique qu’ils étaient partis d’Abidjan.

« Selon les premières informations, en prenant leur ticket de transport à Abidjan, certains des passagers arrêtés ont affirmé qu’ils allaient à Bamako, alors que d’autres ont déclaré vouloir se rendre dans la localité de Gogui [dans le nord-ouest du Mali]. » Ces arrestations ont eu lieu moins d’une semaine après celle d’un membre présumé d’Ansar Dine, groupe djihadiste du nord du Mali. Les 9 et 10 juillet, la mission de l’ONU au Mali (Minusma) et certains pays occidentaux, dont la France, avaient demandé à leurs personnels et ressortissants à Bamako de « redoubler de vigilance » en raison de menaces d’attentat. Ansar Dine a revendiqué de récentes attaques commises au Mali, près de la frontière mauritanienne et près du territoire ivoirien.

LeMonde.fr



          




Commentaires
 

Suivez-nous sur Tweetter
Annonce
 
 
&
Copyright © Ivorian.Net - Presse et Portail d'Informations Générales-2002