Les Eléphants sont à la CAN 2013

Sport Ivoire-14/10/2012

Les Eléphants sont qualifiés pour la CAN 2013. La sélection nationale de Côte d’Ivoire s’est imposée ce samedi à Dakar sur le score de 0-2. Une deuxième défaite, après celle de 4-2 au match aller, qui scelle le sort des Lions de la Teranga.
Au stade Léopold Sedar Senghor, c’est un public sénégalais acquis à la cause des Lions qui atttendait le sursaut des siens. Il n’arrivera pas.Car en face, il y avait une sélection expérimentée de Côte d’Ivoire qui a attendu son heure. Après plusieurs incursions infructueuses des attaquants de la Teranga à cause de la baraqua d’un Copa des grands jours, les deux formations se quittent sur un score vierge à la pause.

Drogba fait la loi

Obligés de se découvrir pour refaire leur retard de deux buts accumulés à Abidjan en septembre dernier, les Lions se jettent à l’abordage et se découvrent. Une aubaine pour les hommes de Sabri Lamouchi qui procèdent par contre. L’une d’entre elles se tranforment en coup franc à la suite d’une faute sur Yaya Touré. Le préposé à l’exécution se nomme Didier Drogba. Et le capitaine des Eléphants ne tremble pas. Sa frappe limpide trannsperce le mur de la tanière des Lions avant de surprendre Ousmane Mané, le jeune portier sénégalais (0-1, 52è). Une autre incursion des Eléphants dans la tanière des Lions créent la confusion et oblige un défenseur sénégalais à se faire handballeur au football. Le penalty indiscutable est tansformé par le même Didier Drogba, qui s’offre un doublé dans un stade médusé (0-2, 70è).

Arrêt brusque et butal

A 0-2, Le 12è Gaindé qui n’en peut plus se livre à des actes de vandalisme. Des fumigènes et jets de projectiles font arrêter la rencontre à 20 minutes de son terme. Des incidents ingérables pour les forces de l’ordre présents au stade qui obligent les officiels à arrêter définitivement la rencontre, qui voit la Côte d’Ivoire se qualifier, dans une grande confusion, pour sa 20è CAN. Mais il est certain Drogba et ses coéquipiers auraient voulu se qualifier dans de meilleures conditions. Surtout que les supporters ivoiriens ne sont pas encore hors d’atteinte des supporters qui manifestent autour du stade Léopold Sédar Senghor.

Patrick GUITEY