Football-Euro 2012: Les Danois réussissent leur coup

Football.fr-10/6/2012

Ça pour une surprise. Pour leur entrée en lice dans l’Euro 2012, les Danois, dominés tout au long de la partie, ont battu les Pays-Bas 1-0 ce samedi en début de soirée au Metalist Stadium de Kharkov. Les Scandinaves ont empoché les trois points de la victoire grâce à une réalisation de Krohn-Dehli à la 24e minute. Annoncés condamnés dans la poule B du tournoi ukraino-polonais, les Danois montrent qu’il faudra compter sur eux dans la course aux quarts de finale… Avec zéro point et la perspective d’affronter le Portugal et l’Allemagne, les Oranjes sont mal embarqués… Le film du match

Le Danemark ne pouvait pas rêver meilleur cadeau d’anniversaire. Vingt après son unique victoire dans la compétition, la sélection de Morten Olsen s’est offert à la surprise générale le scalp des Pays-Bas (1-0), samedi. “Il nous faudra des circonstances favorables pour faire un résultat. Une décision de l’arbitre, un ballon qui rebondit dans le bon sens…”, espérait l’ancien entraîneur de l’Ajax Amsterdam. Ses hommes n’en ont pas eu besoin. Au terme d’une prestation collective modèle, les Danois signent la première sensation de l’Euro en assommant les Bataves pour leur premier match dans la compétition.

Même s’ils se sont procuré la première occasion de la rencontre, grâce à une tête d’Hagger (2e), les coéquipiers de Bendtner, peu en vue ce samedi, ont rapidement piqué du nez. Le poulpe hollandais ne tarde pas à déployer ses tentacules pour s’accaparer la domination du ballon et du jeu. Malgré des occasions en cascade, les Oranje ne sont pas parvenus à déstabiliser le bloc danois. La frappe de Van Persie au point de penalty passe à gauche de la cage d’Andersen (7e). Robben, en décalage avec l’attaquant d’Arsenal, transperce la défense danoise côté droit avant que son centre ne soit dégagé en catastrophe (18e).

Premier revers depuis 45 ans face aux Danois

Et ce que les Pays-Bas ne se sont pas parvenus à faire, le Danemark ne tarde pas à le réaliser. Suite à un centre contré de Simon Poulsen, Krohn-Dehli hérite du cuir dans la surface. Il déborde Heitinga et Van Bommel avant de placer une frappe dans un angle fermé entre les jambes de Sketelenburg (24e). Le Danemark prend les devants et ne sera plus rejoint. Sans vitesse ni mouvement, l’équipe de Bert van Marwijk s’en est alors remis aux exploits de ses individualités. Sans plus de succès. A l’entrée de la surface, Robben touche le poteau alors qu’il a l’occasion d’écarter le jeu (36e). Affelay préfère tirer au-dessus plutôt que de servir ses coéquipiers (39e). Les occasions les plus franches sont du côté des Néerlandais mais leur force offensive n’est pas gage de réussite.

Au retour des vestiaires, les Pays-Bas appuient une nouvelle fois sur l’accélérateur et enchainent les occasions franches. La frappe de Van Bommel s’envole dans les travées (51e). La tête d’Heitinga frôle le poteau d’Andersen (52e). Décomplexé par leur avance au tableau et leur statut de Petit Poucet dans ce groupe de la mort, les Danois parviennent à déjouer la domination des Oranje et rééquilibrent les débats. Ils jouent chaque contre à fond et Krohn-Dehli manque même le doublé sur une tentative bien bloquée par Stekelenburg (70e). Les entrées successives de Van der Vaart et d’Huntelaar ne changent rien. Ce dernier, lancé en profondeur, rate un face-à-face décisif avec Andersen (75e). Les Hollandais auraient pu bénéficier d’un penalty suite à une main de Jacobsen (89e). Mais rien n’y fait. Ils s’inclinent pour la première fois depuis 45 ans contre le Danemark. Une bien mauvaise opération pour eux. Opposés au Portugal et à l’Allemagne dans ce groupe, leur qualification en quarts de finale prend déjà du plomb dans l’aile.