Ligue des Champions : Chelsea, quel exploit !

Notre Voie-25/4/2012

Le nul a un air de défaite. Il l’est : mardi soir, le Barça a été accroché par Chelsea (2-2) au Camp Nou. Mais le Barça ne jouera pas sa troisième finale en quatre éditions de Ligue des champions. Il ne marchera pas sur les pas de l’AC Milan. Autrement dit, la bande à Pep Guardiola ne réussira pas là où tout le monde a échoué depuis le double-sacre des Rossoneri, en 1989 et 1990 : elle ne conservera pas sa couronne européenne. Trois jours après avoir abandonné la Liga au Real Madrid, les Blaugrana ont donc abandonné leurs illusions continentales. Et le mérite en revient à Chelsea. Au Camp Nou, les Blues ont affiché les mêmes vertus que la semaine passée. A Stamford Bridge, ils s’étaient montrés incroyablement réalistes devant, et d’une solidité à toute épreuve derrière. Ils l’ont de nouveau été, au terme d’une demi-finale retour haletante, mais aussi musclée. Tellement musclée que John Terry en a perdu ses nerfs. Le capitaine de Chelsea a laissé ses coéquipiers à dix. Son coup de genou dans le dos d’Alexis Sanchez le valait bien (37ème minute).
A cet instant, les espoirs londoniens semblaient minces. Barcelone venait de remettre les compteurs à zéro grâce à Sergio Busquets (1-0, 35ème minute). Servi sur un plateau par Isaac Cuenca, le milieu catalan ne s’est pas fait prier pour signer son 6e but en 187 matches avec le Barça. La défense anglaise était déjà orpheline d’une autre tour de contrôle : Gary Cahill, sorti prématurément au bout de dix minutes, pour s’être essayé au grand écart. Dans un 3-4-3 rapidement privé de Gerard Piqué, le Barça s’en est donné à cœur joie. Il s’est rué sur le but de Petr Cech comme un mort de faim. Et quand Andres Iniesta, lancé par Lionel Messi, a doublé la mise (2-0, 43e), on ne donnait pas cher de la peau de Chelsea. C’était sans compter sur les ressources mentales de Drogba and Co.
Dans le sillage de son Ivoirien, le sixième de Premier League n’a pas ménagé ses efforts pour réussir l’impensable. Ramires, d’un lob aussi astucieux que génial (2-1, 45ème minute), et Fernando Torres (2-2, 90e), tout juste rentré, ont douché le Camp Nou. Lionel Messi a eu plusieurs occasions de le soulager. Manquées : l’Argentin a perdu ses deux duels face à Cech (3e, 18e) ; son penalty s’est écrasé sur la transversale (49e) ; quant à son ultime tentative, elle a échoué sur le poteau gauche. Une fois de plus, le Triple Ballon d’Or est resté muet face aux Blues. Comme en 2010, le Barça échoue à domicile en demi-finale. Comme en 2008, Chelsea jouera la finale de la Ligue des champions, le 19 mai, à Munich, face au Bayern ou au Real. Mais Chelsea a laissé des forces dans la bataille : Terry, Ramires, Ivanovic et Meireles seront suspendus.