Interview / Nayanka Bell (Artiste-chanteuse):‘’Pourquoi j’ai investi 2 milliards dans la construction d’un hôtel’’

L’Intelligent d’Abidjan-10/3/2013

A l’occasion de la célébration hier 8 mars 2013, de la Journée internationale de la femme, l’IA a choisi de consacrer une édition presque spéciale aux femmes de Côte d’Ivoire et du monde. Une édition “presque” cent pour cent femme; oui 100/100 femme. Des figures de femmes, des actions et activités de femmes, des déclarations, sont à lire, à découvrir, ou à redécouvrir. Bonne fête aux femmes, et bonne célébration de la Journée internationale des femmes. Les femmes, on ne les célébrera jamais assez !

Tout Abidjan en parle. Situé à la Riviera 3, le complexe hôtelier bâti par l’artiste-chanteuse, Nayanka Bell, vaut deux (2) milliards de FCFA. Pour avoir une nette idée de cette réalisation, nous avons rencontré la star sur son chantier. Nayanka Bell fait des révélations inédites sur cet important investissement. La chanteuse du morceau à succès ‘’ Iwassado ‘’ revient, dans cette interview, sur l’ affaire ‘’Petit pompier’’ qui a fait les choux gras de la presse people et livre son message à la faveur de la Journée internationale de la Femme

Vous avez subi de multiples opérations suite à un accident de la circulation en 2009. Le 31 mars 2011, au plus fort de la crise postélectorale, vous étiez encore sur le billard. Après ces moments difficiles, comment Nayanka Bell se porte-t-elle aujourd’hui ?

Je me sens bien. C’est vrai que c’était des moments difficiles. Mais en ce moment, je respire la grande forme. C’est vrai qu’à vous voir, vous paraissez resplendissante, mais il y a quatre mois, vous faisiez une chute…

Effectivement, en novembre dernier, j’ai fait une chute dans ma piscine, malheureusement elle était vide. Ça fait très mal (rires). Mais, je vais bien maintenant.

Depuis 1999, vous avez quitté la scène. Qu’est-ce qui occupe Nayanka Bell depuis environ 14 ans ?

J’avais des projets à réaliser. Il me fallait prendre du recul, car j’avais besoin de beaucoup de concentration. Depuis 14 ans, j’occupe mon temps à la réalisation d’une résidence hôtelière que je continue de bâtir. Nayanka Bell a-t-elle quitté la musique ?

Juste une nouvelle corde à mon arc. Vous êtes donc désormais une opératrice économique ? Non, je ne le suis pas encore. Pourquoi ?

Je suis à la recherche de fonds pour finaliser cette résidence hôtelière. S’agit-il de ce projet dont des langues affirment qu’il a coûté déjà deux (2) milliards de FCFA? Effectivement.

Après avoir engagé une telle somme, la recherche de fonds se justifie difficilement… Vous savez, j’ai dû financer ce projet toutes ces années sur fonds propres. Aujourd’hui, je suis à bout de souffle. Je suis donc à la recherche d’un appui pour finaliser cette oeuvre. Nayanka Bell ne regrette-t-elle pas aujourd’hui de s’être lancée dans une si grande réalisation qui peine à aboutir ?

Je ne regrette pas d’avoir investi dans un tel projet et surtout dans mon pays. Cette ambition, je l’ai nourrie depuis fort longtemps. J’ai cette envie, outre la musique, d’apporter ma contribution au développement de mon pays.

Raison pour laquelle je n’ai jamais reculé devant la construction de cette oeuvre, bien que la Côte d’Ivoire ait connu une situation sociopolitique instable pendant plus d’une décennie. C’est une façon pour moi d’apporter à mon humble niveau, ma contribution à la question du chômage. C’est vrai que ça coince en ce moment, mais j’ai foi qu’avec l’appui de tous, j’y arriverai. En attendant l’aboutissement de ce projet, jusqu’à quand les fans vous verront sur scène?

Je suis certes très concentrée sur ce projet qui m’a éloignée des fans, mais je me suis tout même donnée du temps pour préparer un single qui sort bientôt. Je suis en ce moment dans la phase de réalisation du clip.

Quel est le contenu de ce single? C’est une chanson que j’ai composée et arrangée. (Ndlr, elle fait écouter une partie de cette chanson). Elle est chantée en langue malinké sous un fond musical qui est un mélange de musique folklorique venant du pays Senoufo, avec des sonorités congolaises. Pourquoi un tel mélange ?

Une façon pour moi, à travers le texte de ce single et la musique qui l’accompagne, de prôner l’entente malgré nos différences. Il y a quelques temps, on parlait d’une relation entre Nayanka Bell et un jeune homme. Qu’en est-il de cette affaire de ‘’Petit pompier’’ ?

Ce jeune homme a fait des interviews dans les médias où il a démenti luimême cette information. Cependant, c’est dommage qu’on ait pu balancer une telle fausse information qui visait à nuire à ma personne et à mes proches. Heureusement que la vérité finit toujours par triompher du mensonge. Vous aviez dans le temps des soucis avec la justice à propos d ’une forêt à Agboville dont vous disputiez l’appartenance avec des autochtones…

Je suis toujours dans l’espoir que cette affaire sera conclue incessamment. Une plainte de mes adversaires a été déposée auprès de la Cour suprême. Je suis heureuse parce qu’enfin nous allons pouvoir conclure ce problème. Je crois en la justice ivoirienne et j’ai foi que cette forêt qui est effectivement ma propriété, sera véritablement à ma disposition.

Raymond Dibi
N°2781 Du Samedi 9 au Dimanche 10 Mars 2013