Fally Ipupa, artiste-chanteur: ‘‘Voici la femme ivoirienne de mes rêves’’

L’Intelligent d’Abidjan- 24/07/2014

Amour, femmes et nouvel album / Fally Ipupa, artiste-chanteur congolais se dévoile :
‘‘Voici la femme ivoirienne de mes rêves’’

Arrivé à Abidjan avec son producteur, David Monsoh, le temps du lancement de l’émission ‘’Castel Live Opera’’, le mardi 18 septembre 2012, Fally Ipupa alias ‘’Dicap La Merveille’’ a accepté de s’ouvrir à L’Intelligent d’Abidjan. Assis à l’arrière du véhicule 4X4 ‘’Hummer 2’’ de couleur blanche qui est affrétée pour conduire cet artiste aux multiples sobriquets, sur le trajet du Palais de la culture d’Abidjan à l’Hôtel Ivoire. Fally Ipupa, – ‘’La Voix d’Or’’, a fait de véritables confidences sur la femme de ses rêves et son nouvel album.
Fally Ipupa est toujours présent à Abidjan quand il est sollicité. Est-ce à dire que Fally adore la Côte d’Ivoire ?
Oui !!! J’adore Abidjan. C’est toujours un énorme plaisir de revenir à Abidjan. Je me sens chez moi et je suis vraiment content d’être présent pour participer à l’émission ‘’Castel Live Opera’’.

En décembre 2011, vous avez donné un grand concert au palais de la culture d’Abidjan. Quel souvenir gardez-vous de cet événement ?
Le concert s’est très bien passé. J’ai vraiment aimé et je crois que c’est pareil pour le public. Il se trouve que le concert s’est déroulé à l’aube des fêtes de fin d’année, donc je crois que le public a aimé. Ça me manque déjà, un vrai concert live à Abidjan.

Pour cette fin d’année 2012, votre staff et vous avez prévu un concert pour vos fans d’Abidjan ?
Non !!! Je ne pense pas. Mais si l’occasion se présente, on ne dira pas non ! Je souhaiterais que ce soit après la sortie de mon nouvel album.

Vous parliez tantôt de votre nouvel album. Pouvez-vous en dire plus ?
L’album s’appelle : ‘’Aller-retour’’. Il est composé de vingt-quatre (24) titres. Ce sont deux albums qui sortiront le même jour. L’un comprendra, comme d’habitude, la Rumba et l’autre sera international.

C’est une grande première qu’un artiste africain sorte un double album le même jour. Que voulez-vous montrer par cette innovation ?
Je veux montrer que je ne fais que la musique. Et puis, comme on le dit chez nous, j’ai pris trop d’avance. On essaie d’innover et de faire rêver les gens. J’ai tellement de titres qui commencent à se batailler dans ma tête : «Non, moi, je ne veux pas attendre deux (2) ou trois (3) ans encore, je veux sortir». Alors, je me dis que je sors deux CD le même jour. Ils sortiront partout à la fois, à savoir à Paris (France), Abidjan (Côte d’Ivoire), Kinshasa (RDC) et autres…

A quand la sortie officielle du double album de Fally Ipupa ?
Il sortira le 14 février 2013. Ce sera mon cadeau pour les amoureux, à l’occasion de la fête de la Saint Valentin.

Est-ce une autre façon pour vous de célébrer l’amour à travers vos compositions ?
Oui !!! Toujours l’amour. Je parle de l’amour entre un homme et une femme. Il y a aussi l’amour entre deux frères (Ndlr : la fraternité) etc. L’amour englobe tout.

Sur votre dernier album, vous avez fait un featuring à l’Américaine avec Olivia Longott dans le titre ‘’Chaise électrique’’. Comment s’est passée cette collaboration ?
Tout s’est très bien passé. J’ai fait venir Olivia Longott à mon concert ici à Abidjan. Elle est très sexy et très gentille.

De grands noms de la musique américaine ont collaboré pour votre nouvel album. Pouvez-vous citer quelques noms ?
Surprise !!! Je ne citerai pas de noms. Vous le découvrirez sur l’album.

Prévoyez-vous un concert de présentation de votre nouvel album ‘’Aller-retour’’ ?
Nous allons revenir à Abidjan pour un concert de présentation de l’album en 2013. On fera aussi des dédicaces et des séances photos avec les fans.

Sur le single, ‘’ une seule voix pour la Côte d’Ivoire’’, produit par David Monsoh, votre producteur, vous acceptez de donner votre voix pour appeler les Ivoiriens au pardon et à la réconciliation. Pourquoi ?
J’ai accepté de participer à cette chanson, parce que nous sommes tous des Africains et quand ça ne va pas dans un pays frère, il faut essayer d’apporter sa contribution. C’est ce que j’ai fait.

Si Fally n’avait pas fait la Rumba, pouvait-il pratiquer un autre genre musical ?
Oui !!! Mais, je suis né heureusement au Congo. Donc, je ne peux que défendre les couleurs de mon pays. Je ne fais que la musique congolaise ou si vous voulez la musique africaine.

Si vos fans ivoiriens vous demandaient de venir vivre à Abidjan. Quelles seraient vos conditions ?
Je viendrais. Je demanderai en retour trois (3) choses. A savoir un studio d’enregistrement pour continuer de travailler (chanter), une petite voiture et une femme ivoirienne. Je suis célibataire. (Rires)

Selon vous, quels sont les critères que doit avoir votre future épouse ?
Pour moi, toutes les femmes africaines sont belles. Je pense qu’elle doit avoir du cœur et un bon caractère.

Au terme de notre interview, que pouvez-vous dire à vos fans et au public ivoirien ?
Je fais un gros bisou à mes fans. Bientôt, je serai avec eux. Je les adore. Bisous !!!
Réalisée par Patrick Krou

Publié le-30/9/2012